Handicapé de la technologie

Par défaut

La technologie est là , reste à l’utiliser…

Je viens lire une chronique écrite par Michel Dumais : Naïf… pourquoi pas ?

En gros, il dit qu’on a les outils, il ne reste plus qu’à leur injecter un peu d’humanité et de folie pour qu’on bascule dans un monde numérique.

C’est vrai, le réseau mondial est en place, les ordinateurs personnels qui n’étaient qu’un doux fantasme sont désormais réalité. Mais il reste un soucis majeur : leur appropriation par la population.

Je constate autour de moi tellement de gens possédant un ordinateur mais qui sont perdus ou craintifs à l’utiliser. L’aisance que j’ai acquise face à  ces machines, ça fait plus de 12 ans que je la cultive. M. Dupont qui s’achète un ordinateur flambant neuf et qui veut se connecter sur Internet… C’est le début du parcours du combattant. Entre ceux qui connaissent que des mots ou des acronymes et qui font mine de s’y connaître et ceux qui ont un passé informatique mais qui ne l’ont pas mis à  jour, et enfin ceux qui n’y connaissent rien, il y a un chantier immense pour leur faire acquérir cette aisance nécessaire à  l’expansion du monde numérique.

Alors quoi ? Où cela bloque-t-il ?
A vrai dire je ne sais pas trop, ou plutôt j’ai plusieurs idées.
Tout d’abord, un blocage psychologique. Beaucoup sont là, devant la machine et se répètent « j’y comprends rien ». Forcément à  ne pas vouloir comprendre, on ne comprend pas.

Ensuite, l’oublie. J’apprends pas mal de chose à  des amis ou encore à  mon père. Mais par manque de pratique, ils oublient et me reposent les même questions quelques mois plus tard.

Enfin, la peur. Oui, la peur panique de la machine. Dès qu’une boîte de dialogue s’ouvre, c’est limite un cri de terreur qui s’échappe de la bouche de l’utilisateur.

Bien entendu ces trois problèmes ne sont pas incompatibles.

Quelles solutions ?
La formation patiente de chaque individu par ceux qui savent. Mais c’est un peu utopiste.
Un système hyper simple ? C’est ce qui a été fait par une société qui a créé un ordinateur basé sur Linux avec le minimum présent : Lire ses mail, aller sur Internet, écrire un courrier. Mais c’est brider la puissance du numérique.

La solution idéale ? Si seulement je la connaissais…

La technologie pour tous, ça arrivera, mais quand ? Michel Dumais donne 20 ans, j’en prends 10 de plus…